L'ARTISTE ET LA PRINCESSE 
ENSEMBLE CONTRE LE SIDA
 

Un préservatif au bout du nez de son "personnage" pour inciter les jeunes à se protéger : une bonne idée signée MOYA et déclinée sur des t-shirts et autres affiches à l'occasion d'une campagne de prévention de l'association AGLAE.
Très impliqué dans la lutte contre le SIDA, Patrick Moya, l'artiste-culte des Dolly Party - célèbres soirées techno-gays du sud de la France - vient  d'inaugurer, le 15 décembre 2006, en présence de la princesse Stéphanie, une série de douze fresques numériques pour l'hôpital Princesse Grace de Monaco, dont l'une est dédiée à Fight Aids.
D'où cette signature conjointe de l'artiste et de la princesse, par ailleurs présidente de Fight Aids Monaco 

(photo ci-contre libre de droit. Copyright : Palais princier)

Revenir sur ART-COTE

 
L'UNIVERS MOYA ENTRE À L'HOPITAL
 

Le décor MOYA a été inauguré le 15 décembre à l'hôpital Princesse Grace en présence de la princesse Stéphanie de Monaco.

Des images numériques en 3D reproduisant les murs de l'hôpital Princesse Grace de Monaco. Ces murs sont posés dans un paysage verdoyant ou s'envolent dans les airs. Sur ces murs, intégrés dans l'image 3D, des oeuvres, anciennes et récentes, signées Moya, comme une expo dans l'expo. Sur des thèmes choisis, comme le cirque ou la médecine Bref, plusieurs niveaux de lecture pour ces douze panneaux collés sur les (vrais) murs du service de gastroentérologie du professeur Patrick Rampal Mais un seul univers, reconnaissable entre tous - méditerranéen, coloré et ludique - parfaitement adapté au milieu hospitalier, en ce qu'il apporte de bonheur, de poésie et d'évasion au spectateur. Un univers signé Patrick MOYA, artiste d'une nouvelle figuration virtuelle.

L'inauguration du décor MOYA a eu lieu le 15 décembre 2006 en présence de la princesse Stéphanie, qui a accepté de signer, conjointement avec l'artiste, sur une de ses oeuvres où l'on pouvait lire le logo de Fight AIDS Monaco.

Très impliqué comme la princesse dans la prévention contre le SIDA, l'artiste résident des soirées technos Dolly Party, a récemment réalisé l'affiche de la soirée "Stop Aids" ou dessiné des t-shirts sur le thème "je me k'pote" pour l'association AGLAE. Avec une idée judicieuse : son personnage portait un préservatif au bout du nez pour aller danser ou à la plage.
 

Patrick MOYA a commencé son oeuvre comme modèle nu pour satisfaire son narcissisme avant de marquer de son nom ses peintures et ses sculptures. Lorsqu'il n'utilise pas les quatre lettres de son patronyme, il met en scène un petit personnage de bande dessinée, résultat d'un croisement entre l'artiste et son personnage préféré, Pinocchio. Considéré comme le chef de file de la nouvelle génération de "l'École Nice", Patrick MOYA se revendique comme un artiste du Sud, se mettant en scène dans ses oeuvres, dans un joyeux exhibitionnisme.
 

Pour visiter l'exposition comme si vous y étiez, cliquez ici Pour en savoir plus
Le CV complet de Patrick MOYA

Patrick MOYA, artiste d'une nouvelle figuration virtuelle
 

Depuis ses premiers travaux sur ordinateur au début des années 80 - où déjà, il écrivait son nom en langage cobol ? - jusqu'à la modelisation de sculptures qui seront ensuite fabriquées grandeur nature (pour une exposition à Taiwan ou un hôpital à Londres, années 90), MOYA joue en virtuose des touches de son PC.

Depuis quelques années, et sans abandonner pour autant la vraie peinture, il est entré de plein pied dans ce qu'on pourrait appeler la "figuration virtuelle".

La numérisation de son personnage fut la première étape, ce qui a donné lieu à des toiles numériques, reproductions plus que parfaites de son univers qui complètent l'éventail de ses travaux plus classiques.

Son pinochio façon manga, version BD de l'auto-portrait, est devenu un petit robot presqu'humain auquel il donne vie désormais grâce à un simple logiciel de 3D.

Depuis lors, il réalise des films numériques de plus en plus sophistiqués dans lesquels il anime son univers, jouant le rôle du DJ vidéo pour une soirée techno Dolly Party (dont il est l'artiste résident), pratiquant l'incrustation d'images en live pour l'inauguration d'un hôtel ou inventant un musée virtuel où le spectateur se déplace au milieu d'une expo Moya imaginaire.

En savoir plus :

- Site officiel de Patrick MOYA : moyacircus.com
- Le livre "le cas Moya", une psycho-journaliste dans les coulisses de l'art, par Florence CANARELLI Pour tout savoir sur Patrick MOYA, depuis les ressorts psychologiques de sa créativité jusqu'au pourquoi de ses thèmes fétiches. (en vente dans les boutiques Ferrero, à la librairie Masséna de Nice ou sur internet
 

QUELQUES IMAGES DE L'INSTALLATION ET DU VERNISSAGE
(photos libres de droit)

Le professeur Patrick Rampal, Patrick MOYA, Stéphanie, Ben

Pour en savoir plus : 
LE CV complet DE PATRICK MOYA

 
Revenir sur ART-COTE