Berlin, mars 2006


          Berlin, une ville passionnante, en pleine métamorphose, qui redécouvre son passé, côté Est (cliquez sur les images…)



 
 
 
 
 
 

 LA COLLECTION
POLITEO à BERLIN

BERLIN ART CENTER

Jusqu'au 11. Avril 2006
 
“Port-folio de lithographies en hommage à
Federico Garcia Lorca“
 par 55 artistes parmi les plus renommés 
sur le plan international


 
Revenir sur ART-COTE

 
Créer des ponts entre les hommes par delà les frontières, faire travailler des artistes internationaux sur un thème commun - celui de Federico Garcia Lorca, assassiné par les nationalistes", c'était l'objectif de Toni Politeo, éditeur et galeriste croate. Pour ce faire, il a rendu visite dans le monde entier aux artistes qui comptent parmi les plus importants : 55 artistes de 22 pays ont répondu présents.

Résultat, ce port-folio sans exemple, contenant le travail lithographique de 55 “des plus grands artistes du monde”, ce qui était le rêve vieux de plus de 20 ans de l’éditeur croate : “Mon projet débuta à l’hiver 1977, pour se terminer en été 2003, sur une idée née à Madrid durant une conversation avec Caruncho, qui m’aida ensuite à rencontrer d’autres artistes espagnols.”.

Regroupant des artistes de différentes générations, cette "collection Politeo" a déjà acquis son importance dans l'histoire de l'art car depuis lors, sont décédés en 1999 Jean Messagier et en 2005 Arman ainsi que Jesus Rafael Soto, Edo Murtic et Aldo Mondino.

Toni Politeo

 

Politeo avec Arman à New York

Toni Politeo, personnalité charismatique, est le descendant du poête croate de la Renaissance Petar Hektorovic. Sa famille possède encore une forteresse sur l'île Hvar, avec une bibliothèque remarquable, ce qui l'a mis en contact dès le plus jeune âge avec la grande littérature.
Mais malgré son amour profond pour la littérature, c'est aux arts graphiques qu'il s'est voué corps et âme, après avoir reçu lui-même une formation de graphiste.

Toni Politeo croit que la littérature atteint une nouvelle dimension excitante par sa confrontation à l'art : pendant 7 ans, il a dû surmonter bien des obstacles, et eu la chance de convaincre des artistes importants comme Arman, Berocal ou Erro… Tous ont participé à son projet avec enthousiasme et des relations amicales se sont créées. Même si la réalisation de cette exposition a exigé "des nerfs très solides, une persévérance infatiguable et la volonté absolue de surmonter toutes les résistances", il a enfin réussi à réunir ses artistes, pour rendre cet hommage au célèbre poète espagnol.

Le flamenco, reflet de l'âme andalouse

Federico Garcia Lorca est connu pour avoir donné ses lettres de noblesse au flamenco et au “cante jondo”, musique et chant andalous-gitans, reflets selon lui de l’âme andalouse. :
- “Le duende ne s’apprend pas, ne s’explique pas, écrivait Lorca dans “Théorie et jeu du duende”. 
Les grands artistes du sud de l'Espagne, Gitans ou Flamencos, qu'ils chantent, dansent ou jouent de la guitare, savent que nulle émotion n'est possible sans la venue du duende, ce démon furieux et dévorant, frère des vents chargés de sable ... Le duende refuse de se montrer s'il ne voit pas la possibilité de mort ... le duende se plait à frôler le bord des puits."

Parmi les autres principaux participants, on trouve aussi bien des artistes croates, comme le plus célèbre d’entre eux, Edo Murtic (né en 1921 et décédé en janvier 2005), mais aussi le jeune et prometteur Zoltan Novak, ou encore le Yougoslave Vladimir Velicovic.
Les Espagnols sont bien sûr nombreux (Miguel Berrocal, Luis Maria Caruncho ou Antonio Girbes) sans oublier l’Amérique latine, représentée par le chilien Roberto Matta ou le vénézuélien Soto.
De grands artistes européens ont répondu présents comme le belge Guillaume Corneille, l’islandais Gudmundur Erro ou l’allemand Peter Klasen. Sans oublier, côté français, non des moindres comme Arman, Christo et Jeanne-Claude, Robert Combas ou Bernard Rancillac, Kriki ou Patrick Moya.

Connue depuis son ouverture en 1977 comme une des “premières galeries privées du bloc socialiste”, la “Politeo Gallery” est apparue sur la scène internationale à Dortmund en 1984 : l’hommage à Garcia Lorca est son premier portfolio international.


 
BERLIN ART CENTER 
Friedrichstr. 134 
ouvert tous les jours, 14:00-21:00
directeur: Thomas Tyllack

 

Le Berlin Art Center, 2500 mètres carrés sur six étages, une somptueuse vitrine pour l'art contemporain

Kochi, Moya, Erro, Kriki, Combas, Christo, Rancillac, Klasen …



 
Déjà des centaines de visiteurs sont venus voir des expositions en tous genres, sculptures, dessins, peintures, photos, installations, vidéos, art cinétique et interactif…
Le Berlin Art Center offre à des galeries internationales et à des collections un lieu d'exposition au coeur de la ville.
Avec une surface d'exposition de plus de 2500 mètres carrés sur six étages, il se veut une « vitrine pour l'art actuel » aux dimensions presque muséales.
L'exposition d'ouverture >Reflexionen<  se voulait également muséale, en sollicitant 9 galeries berlinoises (Galerie Brennecke, Galerie Deschler, DNA, Galerie Horst Diedrich, Henrike Höhn Galerie, Galerie Eva Poll, Galerie Seitz & Partner, Galerie Tammen & Busch und Galerie Rafael Vostell).
Dans cette première exposition, étaient rasssemblés des dessins et sculptures de 34 artistes,  dont Elvira Bach, Tony Cragg, Bernd Damke, Uta Eckerlin, Menno Fahl, Albrecht Genin, Yoko Ono, Nam June Paik ou Patricia Walle.
Le "Berlin Art Center", une initiative de Volker Hassemer

Volker Hassemer fut senateur de Berlin pendant 13 ans (à partir de 1981) pour le développement urbain et la protection de l’environment, puis pour les affaires culturelles.
Il s'est occupé du dévelopement urbain de Berlin après la reunification de Berlin en 1989. Il fut responsable de «Berlin 750 Années» et «Berlin, Capital Culturelle de l’Europe» et est à l'initiative de nombreux projets : la maison des cultures du monde, la maison de la littérature, les ateliers de sculptures et encore … "le Berlin Art Center", ouvert en juillet 2005, son "nouveau cheval de bataille".

Les artistes de la COLLECTION POLITEO
 "FEDERICO GARCIA LORCA”
 
AGAM Israel ARMAN USA BERROCAL Spanien BOGAERT Niederlande BRACCHITA Italien BRANDES Dänemark BUCAN Kroatien CANOGAR Spanien CAPA Spanien CARUNCHO Spanien CHRISTO UND JEAN-CLAUDE USA COGNEE Frankreich COMBAS Frankreich CORNEILLE Niederlande DE GUIMARAES Portugal ERRO Island GIRBES Spanien GORDILLO Spanien GUINOVART Spanien KLASEN Deutschland KOCHI Japan KOUNELLIS Griechenland KOZARIC Kroatien KRIKI Frankreich KUCKEI Deutschland LEIBERG Deutschland LESIAK Kroatien LINDSTRÖM Schweden LLONA Peru LÜPERTZ Deutschland MARKOS Ungarn MATTA Chile MA TSE LIN China MESSAGIER Frankreich MIOTTE Frankreich MONDINO Italien MOYA Frankreich MURTIC Kroatien NOVAK Kroatien RANCILLAC Frankreich SCHLEIME Deutschland SELDEN USA SEGUI Argentinien SOTO Venezuela STÄMPFLI Schweiz SUNAGAWA Japan TEXIER Frankreich VEDOVA Italien VELICKOVIC Frankreich   YUN HYONG KEUN   Korea  

 
C'était Berlin, en mars 2006, sous la neige…
 
 

Zagreb, juin 2004


Premier hommage à Federico Garcia Lorca
 
 

Le premier hommage au grand poête et dramaturge espagnol Federico Garcia Lorca a été rendu en juin 2004, quand Toni Politeo a invité à Zagreb les artistes qui ont participé à son port-folio.
Etaient présents Bernard Rancillac et Patrick Moya pour les Français.

Ci-contre, en compagnie de Toni Politeo
 

 


 

A gauche, Patrick Moya et Bernard Rancillac devant le Mimara Museum, où se tenait l'exposition.Au centre, Moya avec Politeo. A droite, avec Edo Murtic, un des plus grands artistes croates (né en 1921 et décédé depuis, en janvier 2005).


C’est le thème du duende, ou démon intérieur cher à Lorca qu’a choisi de traiter Patrick Moya, avec une représentation très personnelle d’un diable ailé bien dans sa manière. 

Parfaitement dans le sujet, Patrick Moya, puisque l’invité d’honneur de ce sympathique hommage croate fut Manitas de Plata, célébrissime guitariste de flamenco, toujours habité, à 80 ans passé, par un “duende” flamboyant.
 

Le grand Manitas de Platas lisant 
un catalogue Moya !


 

Une formidable prestation de Manitas de Platas,
à plus de 80 ans !


 

Le groupe des artistes présents.  Rancillac devant son oeuvre  … et Moya devant la sienne


 
Revenir sur ART-COTE