COLLECTIONNEUR
 
 
Enrico Citriniti
l'art d'associer art et design
 

Enrico Citriniti est pharmacien à Spotorno, province de Savone, sur la Riviera Ligure. Collectionneur, amateur d'art et de design, galeriste le génie italien dans toute sa splendeur !

Par Florence CANARELLI
 


 
Revenir sur ART-COTE

 
Enrico Citriniti est pharmacien à Spotorno, province de Savone, sur la Riviera Ligure.
Amateur d'art, collectionneur, c'est dans sa ville qu'il choisit d'ouvrir sa propre galerie, la galerie Vintage. Pas si étonnant pour un Italien que de vivre deux vie en même temps, ni surtout de mêler l'art à la vie.
Et ce n'est pas tout : bricoleur à ses moments perdus (rares, car sa pharmacie ne ferme jamais, pas même le dimanche), il trouve le temps de retaper de ses mains, une vieille maison de quatre étages, merveilleusement située sur la place du petit village dominant la mer de Borgio Verezzi, qualifiée par les guides touristiques de"perle de la Riviera ligure".
Mais en homme de goût, Italien de surcroit, il a fait de sa maison une sorte de "manifeste du design" pour magazine de décoration branchés, dont certains l'ont d'ailleurs déjà contacté.
Il faut dire que la maison regorge d'idées créatives et de détails subtils : garder les anciennes voûtes repeintes en blanc pour ne peindre que les murs de couleurs vives et gaies, soigner le revêtement des escaliers (ardoise, vernis etc), placer des canapés, voire percer une fenêtre aux endroits stratégiques pour jouir au mieux de la vue.

Collection de boutons de nacre collée 
sur une porte, une idée créative parmi 
d'autres, dont la maison regorge


 
Une céramique de Moya qui a pris 
la teinte verte de la chambre verte
Retaper une vielle maison, c'est banal. La meubler entièrement en design italien sans compromis, c'est à peine plus étonnant. Y installer sa collection d'oeuvres d'art, c'est logique de la part d'un galeriste. 

Mais concevoir sa maison entièrement en fonction de sa collection, harmoniser couleur des murs avec couleur des oeuvres, creuser une niche dans le mur rien que pour servir d'écrin à une céramique, choisir le thème de l'oeuvre en fonction de la pièce Voila qui est peu commun. 

Démonstration en images


 
 

Une applique Coca-Cola signée Lodola, une céramique de Giorgio Laveri dans la cuisine rouge


Des canapés confortables placés aux endroits stratégiques pour jouir d'une merveilleuse vue mer


Une céramique de Coville dans l'escalier, une toile de Moya dans une niche de pierre



 
 
 
 

Deux rouges à lèvre de Laveri, une petite toile de Nespolo dans la salle de bain très design



 
 
 
 

Au rez de chaussée, une piscine creusée dans le rocher et la terrasse panoramique du dernier étage



 
 
 
 

Une céramique rouge dans sa niche rouge, deux tableaux de Moya, et une grande toile faite en "live" pour la chambre rouge



 
 
 
 

Enrico Citriniti déborde d'idées  : au delà de celle d'exposer sa propre collection dans sa maison, son ambition est de faire de celle-ci un show-room pour mieux défendre ses artistes.
Il a bien compris que l'art est un spectacle et a besoin d'une mise en scène : mieux il est présenté, plus il est valorisé, et donc prend de la valeur.

Mais Citriniti va encore plus loin : profitant du fait que Borgio Verezzi reçoit tous les ans, depuis plus de quarante ans, un festival de théâtre fameux, pourquoi ne pas inviter amis et collectionneurs pour jouir du spectacle depuis sa terrasse panoramique ?
D'ailleurs, est-ce un hasard s'il a acheté cette maison qui possède une vue plongeante parfaite sur la scène même de ce festival ?

Et pourquoi ne pas choisir la pièce de théâtre qui correspond le mieux à son concept - car dénommée judicieusement, comme par hasard, "l'Appartement" ?

Enfin, dernière idée lumineuse, demander à un artiste talentueux de peindre en direct deux toiles destinées à ses deux chambres, la rouge et la verte

Voila comment Enrico Citriniti a trouvé la parfaite association art + spectacle théâtral + performance artistique + design.

Résultat : trois soirées "parfaites" qu'il a offerte à ses hôtes en ce mois de juillet 2007. 
Sans oublier les deux toiles signées Moya qui resteront à demeure dans cette maison vouée à l'Art.


 
 

Toile réalisée en public lors d'une performance de Moya dans la chambre verte
Enrico Citriniti ravi félicite Patrick Moya !



 
Revenir sur ART-COTE